Coste folle (la côte folle), le far west champsaurin

 

Les habitants du Champsaur qui ont immigré par milliers au cours du 19ème siècle en Amérique, entre autres pour garder des moutons dans l’Ouest, n’ont pas du se sentir trop dépaysés dans les Montagnes Rocheuses. On trouve dans le Champsaur côté Dévoluy les mêmes paysages secs de montagne avec de vastes horizons.

Coste folle qui appartient déjà géologiquement au Dévoluy, offre ce type de paysages avec des falaises verticales et de belles vues vers le Dévoluy et le Champsaur.

La ballade commence à la chapelle du bois vert. On entre dans une forêt de mélèzes magnifiques, les arbres cherchant chacun à s’élever plus haut que le voisin. Un panneau indique « Le pas neuf » puis le Moutet. On peut faire la boucle en commençant par la cabane du Moutet mais j’ai choisi de faire en commençant par la droite car ce côté m’avait l’air plus ensoleillé.

 

IMG_1994.JPG

IMG_1958.JPG

IMG_1962.JPG

Grands mélèzes

Passage un peu vertigineux mais sécurisé

Le Champsaur vers le sud

Au bout d’une demi-heure on quitte les mélèzes et entre dans un univers plus minéral dominé par de hautes falaises. Le sentier contourne la falaise avec des passages vertigineux mais toujours bien sécurisés et sûrs. Puis il monte jusqu’à un joli chemin forestier et l’on voit sur un arbre « Pas neuf » puis un panneau vous dit que la traversée d’éboulis instables après la forêt se fera « sous votre seule responsabilité ». Les éboulis étant de plus à l’ombre, je décide d’aller directement vers la crête au milieu de touffes d’herbes espacées.

 

IMG_1971.JPG

IMG_1979.JPG

IMG_1982.JPG

Passage d’éboulis que l’on peut contourner par le haut

La crête de Ceüse

La station astronomique du Pic de bure avec les miroirs à gauche

 

Une fois sur la crête, on voit pratiquement tous les principaux sommets du Dévoluy, du pic de Bure avec sa station astronomique à l’Obiou et, côté Champsaur, on voit en arrière plan les sommets du Valgaudémar et de l’Ubaye.

 

IMG_1989.JPG

IMG_1985.JPG

IMG_1993.JPG

Le sentier serpentant entre les falaises

Le massif de l’Obiou

Falaises vue d’en bas

 

En suivant la crête sur la droite on arrive à un sommet. De là, on peut redescendre jusqu’à la cabane du Moutet en contrebas. Le chemin très bien indiqué à partir de là, serpente entre des falaises et retrouve la forêt de Mélèzes jusqu’à la chapelle.

Cette balade est particulièrement belle en automne à cause de la diversité des essences d’arbre qui donnent une grande variété de couleurs.

 

 

Bernard Mitjavile

 

Retour à Activités