Ballades en raquettes ou ski de randos au printemps

 

 

Ascension du Roc Diollon – 14 avril 2015-04-15

 

Profitant du fait que le télésiège de Rocherousse à Orcières était encore ouvert, nous sommes partis faire l’ascension du Roc Diollon en raquettes à partir du plateau de Rocherousse, ce qui nous permet de faire l’ascension d’un pic de plus de 3000 mètres en fin de saison hivernale sans trop nous fatiguer.

 

IMG_1189.JPG

 

Le lac des Estaris gelé

 

Arrivé à Rocherousse à 9h20, nous longeons la piste de ski qui mène aux lacs. Quelques skieurs en cette fin de saison, la neige est dure et nous avançons vite.

Arrivé au lac des Estaris, une grande étendue blanche, nous commençons l’ascension du col de Freissinières. A la fin, sous le col, la pente se redresse et nous devons donner de bons coups dans la neige pour que nos chaussures de randonnée accrochent.

 

 

 

Petite pause au col, le ciel est bleu et le soleil commence à chauffer. Nous avons une belle vue sur la vallée de Freyssinière mais en se lançant dans l’ascension du Roc Diollon, une montée soutenue d’un peu plus de 300 m., la vue qui se dégage de plus en plus. Nous restons quelques mètres en deçà de la crête pour éviter de marcher sur des surplombs de neige. On voit maintenant le Pelvoux, l’Ailefroide, les sommets du Valgaudémar et en s’approchant du sommet, on voit toutes les Alpes de Haute Provence encore toutes blanches, le Queyras dominé en arrière plan par le Mont Viso et bien sûr les monts du Haut Champsaur, le Dévoluy et au loin le mont Ventoux et la montagne de Lure.

 

IMG_1193.JPG

IMG_1195.JPG

Ascension au dessus col Fressinières

Vue du sommet, au fond le Viso

IMG_1196.JPG

P1030223.JPG

Massif des Ecrins (Pelvoux, Ailefroide..)

Retour au point de départ (se méfier du soleil)

 

Un bon arrêt au sommet, il fait chaud et il n’y a pas de vent.

 

Le retour se fait sans problème et nous pouvons glisser avec nos raquettes sur la neige qui a fondu.

Nous nous retrouvons vers les 3 h de l’après-midi à Orcières, les visages un peu rougis. Le soleil rayonne très fortement en altitude au printemps et avec la réflexion sur la neige, il y a intérêt à bien se protéger.

 

 

Bernard Mitjavile

 

Retour à Activités